Jean-Pierre Bemba in court
qui est Jean-Pierre Bemba Gombo

Par Wakabi Wairagala

Nkwebe Liriss, l’avocat principal de l’équipe de défense de Jean-Pierre Bemba, est décédé en République démocratique du Congo (RDC), selon un communiqué publié aujourd’hui par la Cour pénale internationale (CPI).

« La mort de M. Nkwebe Liriss est une énorme perte pour la Cour. Son sens aigu du droit et son dévouement faisaient de lui un juriste hautement accompli. Tout en regrettant ses contributions, le Greffe de la Cour continuera à apporter tout soutien nécessaire à l’équipe de défense dont il était le conseil principal, afin de garantir à M. Bemba une représentation légale de haut niveau », a déclaré Mme le Greffier de la CPI, Silvana Arbia.

Le communiqué indiquait que M. Liriss s’est éteint le 26 février 2012 dans la capitale congolaise Kinshasa « des suites d’une longue maladie » sans donner d’autres détails. Le communiqué de la Cour précisait que M. Liriss, de nationalité congolaise, avait été désigné par M. Bemba pour diriger l’équipe de défense depuis le 30 juillet 2008.

En l’absence de M. Liriss, Aimé Kilolo-Musamba dirigera l’équipe de défense de l’ancien chef de l’opposition congolais qui est accusé de trois crimes de guerre et de deux crimes contre l’humanité. Peter Haynes et Nick Kaufman constituent les autres membres expérimentés de l’équipe de défense.

Ange-Félix Patassé, l’ancien président de la République centrafricaine (RCA), qui avait invité les troupes de Jean-Pierre Bemba dans le pays pendant le conflit de 2002-2003, est décédé au mois d’avril. Sa mort est survenue avant que les procureurs de la CPI n’aient finalisé leurs enquêtes sur les personnes pouvant être jugées pour crimes de guerre et pour crimes contre l’humanité en rapport avec ce conflit.

M. Bemba nie les crimes retenus à son encontre qui découlent de son manquement présumé, en tant que commandant en chef, à arrêter et à punir ses soldats qui ont agressé des civils centrafricains. Il soutient que ces soldats étaient sous le commandement de M. Patassé et que c’est l’ancien président qui aurait dû être jugé.

 

2 Commentaires
  1. Dieu seul sait la vraie raison de son décès

  2. Paix à son âme! cet éminent juriste a pu prouver de quoi il était capable pour ce procès de J.Bemba lors de l’ouverture des audiences. Hélas! le destin en a décidé autrement mais l’issue du procès sera connu vu l’impartialité des Juges et surtout leurs compétences en vue de crédibiliser cette Cour des africains. “Avec Dieu, nous vaincrons”

Publier un commentaire

Les commentaires sont modérés et peuvent ne pas apparaître immédiatement.
Voir nos Conditions Générales d'Utilisation et Politique de confidentialité


Contact