Jean-Pierre Bemba in court
qui est Jean-Pierre Bemba Gombo

Par Wakabi Wairagala

Le procès de Jean-Pierre Bemba qui se déroule devant la Cour pénale internationale (CPI) a marqué aujourd’hui une pause lorsque la Chambre a été informée que le témoin qui se présentait à la barre n’était pas en mesure de témoigner. Le témoin comparaissant sous le pseudonyme de ‘‘témoin 178’’ s’est présenté une première fois mardi dernier en apportant l’ensemble de son témoignage avec une déformation numérique de la voix et du visage et en usant de séances à huis clos pour ne pas divulguer son identité.

Dans son témoignage apporté jusqu’à présent, le ‘‘témoin 178’’ a déclaré que des responsables centrafricains avaient fourni des armes, des uniformes et des appareils de communication aux troupes du Mouvement pour la libération du Congo (MLC) de M. Bemba lors de leur arrivée dans la capitale de la République centrafricaine (RCA), Bangui. Le témoin a également donné les noms des officiers supérieurs du MLC et a affirmé que c’était l’accusé et non Ange-Félix Patassé, le président du pays en exercice, qui donnait régulièrement des ordres directs aux troupes.

Aujourd’hui, bien qu’une audience ait été prévue pour toute la journée, le juge président Sylvia Steiner, au début de la procédure, a annoncé qu’à la suite d’une « information donnée par le VWU [Unité d’aide aux victimes et aux témoins] selon laquelle le témoin n’était pas en état de témoigner », le procès serait ajourné jusqu’à demain matin. Le juge Steiner n’a pas donné plus de détails sur l’état de santé du ‘‘témoin 178’’.

M. Bemba, un citoyen congolais, est en jugement depuis novembre dernier. Il est accusé de deux crimes contre l’humanité (viol et meurtre) et de trois crimes de guerre (viol, meurtre et pillage). Les crimes présumés, commis par le MLC – l’armée personnelle de M. Bemba – ont été perpétrés pendant le conflit armé qui a ravagé la RCA en 2002-2003. M. Bemba a plaidé non coupable pour l’ensemble des chefs d’accusation retenus à son encontre.

Le ‘‘témoin 178’’ devrait conclure son témoignage demain matin.

Publier un commentaire

Les commentaires sont modérés et peuvent ne pas apparaître immédiatement.
Voir nos Conditions Générales d'Utilisation et Politique de confidentialité


Contact