Jean-Pierre Bemba in court
qui est Jean-Pierre Bemba Gombo

Par Wakabi Wairagala

La totalité de la déposition du témoin de l’accusation rappelé par les juges de la Cour pénale internationale (CPI) pour témoigner sur les questions de crédibilité des témoins au procès de Jean-Pierre Bemba sera entendue à huis clos.

« La déposition du témoin 169 sera entendue en totalité à huis clos », a annoncé la juge présidente Sylvia Steiner au début de l’audience ce matin. Le témoin devrait se présenter à la barre pendant trois jours jusqu’au vendredi 24.

La juge Steiner a expliqué que l’Unité d’aide aux victimes et aux témoins (VWU) avait mené une évaluation de la sécurité afin de déterminer si les mesures de protection qui étaient en place pour le témoin lors de sa première comparution devant la Cour devraient rester en vigueur. Le juge, en se basant sur cette évaluation, a considéré qu’il n’était pas nécessaire de modifier ces mesures.

Le ‘‘témoin 169’’ est le 25ème témoin appelé par les procureurs dans le procès Bemba. Il a apporté sa déposition en juillet 2011 et l’ensemble de son témoignage a été entendu à huis clos. À l’époque, les procureurs avaient affirmé qu’il s’agissait d’un « témoin important », qui apporterait un témoignage inédit devant la Cour.

Au début du mois, les juges avaient ordonné la réouverture temporaire de la présentation des témoignages dans le procès.  Ils ont considéré que des « circonstances exceptionnelles » justifiaient le rappel du ‘‘témoin 169’’ en tant que témoin de la chambre. L’ordonnance a été émise après la divulgation de plusieurs lettres envoyées par un témoin au Bureau du Procureur et au VWU Dans ces lettres, datant de 2011 à 2014, il faisait référence à des paiements en attente et à de « l’argent promis par le procureur pour les témoins ».

Dans la lettre la plus récente envoyée le 5 août 2014, le ‘‘témoin 169’’ aurait déclaré être en possession de preuves de la corruption de témoins de l’accusation et de mauvais traitements à leur encontre. Il aurait également mentionné de « l’argent transféré par les procureurs de la CPI à des témoins ».

Une décision du 8 octobre 2014 sur les modalités de présentation de son témoignage indique que les juges l’interrogeront en premier suivis par l’accusation et les avocats des victimes. C’est la défense qui interrogera le témoin en dernier lieu.

Les juges ont ordonné que les questions posées au témoin soient « neutres, non tendancieuses » et centrées uniquement sur les allégations de la lettre du mois d’août 2014, sauf autorisation contraire.

M. Bemba, 51 ans, est jugé devant la CPI pour des viols, des meurtres et des pillages qui auraient été commis par les troupes du Mouvement pour la libération du Congo sur des civils de République centrafricaine en 2002 et 2003. L’ancien vice-président de la République démocratique du Congo a plaidé non coupable pour les cinq chefs d’accusation retenus à son encontre. Son procès a débuté en novembre 2010.

 

5 Commentaires
  1. ça c’est l’effet boum rang.
    Avec Dieu nous vaincrons.

  2. N’avons nous pas dis que quelque soit la durée de la nuit, le jour finira par apparaitre ?

  3. Libérez le Sénateur Bemba! Le Congo RD a besoin de lui pour la démocratie, la paix, le développement et l’État de droit au Congo. Le peuple Congolais est meurtri et a besoin d’un leader viosionnaire comme le Sénateur Bemba.

  4. laissons la justice faire son travail,que nous soyons pour ou contre MBEMBA, une seule vérité peut nous calmer la justice de la CPI à LA HAYE n’est pas corrompue comme la justice de la RDC le pays de Mbemba. Quelle que puisse etre notre position la justice est d’abord question de procédure et qui dit procédure exige un minimum de temps. Au terme de tout Mbemba sera soit condamné soit libéré. Alors inutile d’avancer nos positions partisanes qui ne changeront en rien le cours des événéments à la Haye.

  5. Nous avons totalement confiance en la CPI pour ce probleme.en fait,nos coeurs, suspendus et plein d’impatience,vous supplient de trouver solution aussi vite pour soulager la majorité de la population congolaise.car,la revision de ce processus est reguliere,pourquoi? Merci.nous contons sur vous,la CPI

Publier un commentaire

Les commentaires sont modérés et peuvent ne pas apparaître immédiatement.
Voir nos Conditions Générales d'Utilisation et Politique de confidentialité


Contact